Faites votre simulation en 60 secondes

Conseils pour bénéficier d’un taux de crédit le plus bas

Conseils pour bénéficier d’un taux de crédit le plus bas
Partager sur :
Publiée : 07 Juillet 2016
Mots Clés :

Obtenir un prêt immobiliers avec un taux le plus bas, tout le monde en rêve, et ce n’est pas non plus impossible. Il suffit d’avoir de bonnes stratégies.

Bénéficier d’un crédit immobilier à faible intérêt est un rêve réalisable. Tout dépend avant tout de la manière de l’emprunteur de convaincre la banque, et surtout d’avoir un bon dossier. Assurer une partie du coût des opérations dans le cadre d’un prêt est aussi un excellent moyen d’avoir un taux réduit.

Pour les interventions auprès de la banque, que ce soit pour l’accord du prêt ou pour les négociations du taux, il est aussi possible de faire appel à un courtier en prêt immobilier. Expert qu’il est, il saura transformer tous les dossiers en atout et obtenir un taux bas pour son client.



Actualités récentes du même type

Tout comprendre sur l’apport personnel dans le cadre d’un prêt immobilier

Lorsqu'un particulier souhaite obtenir un crédit immobilier, la banque s'assure généralement qu'il dispose d'un apport personnel lui permettant de financer une partie de son acquisition.

Investir ou pas ? Découvrez la météo des taux pour les prochains mois.

En ce début de rentrée, les conditions de taux du crédit immobilier demeurent attractives d'une manière globale. C'est la diminution ou la stabilité des taux qui prévaut pour plusieurs organismes financiers prêteurs. Peu de mouvements notoires ont en effet été observés sur les taux de crédit immobilier en ce début de rentrée. Ils sont restés presque inchangés et plusieurs organismes financiers n'ont pas désiré revoir leurs grilles. Ceux qui ne sont pas restés indifférents ont plutôt procédé à des diminutions. Le crédit reste toutefois bon marché.

Ce crédit va peut-être vous changer la vie, mais vous ne le connaissez pas encore

Le prêt immobilier à taux mixte est un emprunt où se succèdent une période de remboursements à taux fixe puis une seconde à taux variable. Au début, c’est-à-dire durant les sept ou dix premières années, le taux est fixe, l’emprunteur rembourse des mensualités constantes. Pendant les années suivantes, le remboursement s’effectue sur un taux révisable fixé lors de la signature du prêt.