Faites votre simulation en 60 secondes

Rachat de crédit : Les différences entre hypothèque et cautionnement

Rachat de crédit : Les différences entre hypothèque et cautionnement
Partager sur :
Publiée : 17 Août 2018
Mots Clés :

Rachat de crédit, Hypothèque, Cautionnement

Lorsque l’on procède à un rachat de crédit auprès de son établissement bancaire, celui-ci peut demander des garanties de pouvoir être remboursé. Il en existe deux sortes, le cautionnement et l’hypothèque.

Le rachat de crédit, un nouveau départ :

 

Le rachat de crédit est un regroupement de tous ses crédits en un seul. L’intérêt de faire ce genre d’opération est que le taux général est plus bas qu’avant, mais en contrepartie, le taux est plus long. Ce processus est souvent demandé par des emprunteurs ayant besoin d’un petit coup de pouce financier, c’est pour cela que la banque est en droit de demander des garanties d’être remboursée en cas d’impayés. Ce remboursement prend donc la forme d’une hypothèque ou d’un cautionnement.

 

L’hypothèque appliquée au rachat de crédit

 

Hypothéquer un bien revient à émettre une estimation de celui-ci. Généralement, il appartient à l’emprunteur. En cas d’impayé, la banque se saisira du bien hypothéqué. La plupart du temps, c’est la résidence principale (ou secondaire, s’il en possède) de l’emprunteur qui est hypothéquée. Si l’emprunteur refuse que l’on hypothèque son bien, il peut faire appel à une caution d’hypothèque familiale, auquel cas c’est un membre de sa famille qui verrait son bien hypothéqué pour garantir le rachat du crédit. Dans tous les cas, un acte signé chez le notaire doit être signé pour officialiser une hypothèque.

 

Le cautionnement, qu’est-ce que c’est ?

 

On peut employer le cautionnement dans le cas où l’emprunteur ne possède pas de bien. Dans ce cas, un autre individu fait caution pour l’emprunteur. S’il ne rembourse pas le prêt, la caution le fera. Il existe également des organismes qui choisissent de devenir cautions, et ceux-ci touchent un petit pourcentage du montant total du prêt. Cette formule est également bien plus simple et moins fastidieuse qu’une hypothèque.



Actualités récentes du même type

Le rachat de soulte, comment ça marche ?

Le rachat de soulte intervient dans deux situations : un divorce par consentement mutuel et une succession. Si, par exemple, un des deux époux, mariés sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, décide de garder le bien immobilier acheté en commun, il devra racheter à l'autre sa part, autrement dit lui verser une soulte. La volonté de l'époux désirant conserver le bien devra figurer dans un document établi devant notaire, l'état liquidatif.

Comment un courtier négocie un taux le plus bas ?

Le rôle du courtier, c'est de représenter un emprunteur auprès d'établissements bancaires, afin de négocier pour lui, les meilleures conditions pour une opération financière donnée. Mais comment ce dernier s'applique-t-il à sa tâche ? Quels sont ses moyens d'action les plus efficaces ?

 

Quel est le rôle du courtier pour une restructuration de dettes ?

Bénéficier d'un interlocuteur unique :

Le rachat de crédit est une opération complexe, elle nécessite de solliciter un spécialiste dans ce type de montage financier afin d’obtenir un conseil personnalisé. Le courtier étant partenaire des banques et organismes de crédits, il obtiendra un taux préférentiel contrairement à un particulier qui traiterait la demande en direct.