Faites votre simulation en 60 secondes

Assurer son bien : Un vrai casse-tête

Assurer son bien : Un vrai casse-tête
Partager sur :
Publiée : 07 Août 2018
Mots Clés :

Assurancee, Habitation, Garantie

Prendre une assurance habitation après avoir acheté un bien est une chose très commune. Mais il existe des assurances de tous types, plus ou moins haut de gamme. On fait le point.

Une garantie indispensable

 

Aujourd’hui, une très grande majorité des biens, appartements comme maisons, sont assurés par l’assurance habitation. Les seules habitations qui ne sont pas obligées d’être assurées sont celles avec un propriétaire unique. Mais même dans ce cas, les biens sont assurés. L’assurance est indispensable pour avoir un dédommagement en cas de dégât. L’assurance habitation inclut également la responsabilité civile, qui vous protège contre des dommages que vous auriez pu infliger à autrui.

 

L’assurance multirisque habitation

Cette assurance vient en plus de l’assurance habitation, en supplément. Elle protège votre bien contre certains aléas. La formule de votre assurance change selon votre souhait, et elle vous protège contre plus ou moins de phénomènes.

Par exemple, si la plupart des assurances couvre les dégâts des eaux, elles ne couvrent pas toutes les dégâts causés par une catastrophe naturelle ou un cambriolage. L’assurance multi habitation est donc flexible et est en accord avec vos besoins. 

 

Les conditions générales

 

Les compagnies d’assurance ne sont pas souvent très claires quant à ce qu’inclut les garanties. Il faut donc bien relire les conditions générales des assurances avant de prendre une décision et de signer. Par exemple, si vous souscrivez à une assurance pour protéger des objets de valeurs, demandez à votre assurance ce qu’elle considère comme des objets de valeur. Cela évite donc les mauvaises surprises, et pourrait vous faire économiser de l’argent. Pensez également à vérifier combien de temps votre bien est assuré.



Actualités récentes du même type

Les prêts immobiliers longues durée à nouveau possibles !

Les banques revoient leur façon de prêter

Crédit immobilier : prêt à taux zéro 2018

En 2018, le gouvernement diminue les conditions du prêt à taux zéro (PTZ) en apportant des modifications au périmètre géographique et en diminuant son financement. 

Emprunter sur 30 ou 35 ans pour un achat immobilier est de nouveau envisageable

Alors que le prix de l’immobilier ne cesse d’augmenter et que les aides de l’État diminuent, les acquéreurs les plus modestes rencontrent de grandes difficultés financières à investir. De façon à attirer plus particulièrement les primo-accédants, certaines banques viennent d’opter pour une nouvelle offre, allonger la durée de leurs prêts. Vous pouvez donc prétendre obtenir un taux avantageux et emprunter sur une période allant de 30 à 35 ans.