Faites votre simulation en 60 secondes

Combien peut-on emprunter avec un achat immobilier ?

Combien peut-on emprunter avec un achat immobilier ?
Partager sur :
Publiée : 13 Février 2018
Mots Clés :

capacité d'emprunt, simulation, montant

Préalable à l'emprunt immobilier : la prise d'information



Vous souhaitez devenir propriétaire et ainsi réaliser votre rêve ? Plusieurs questions vont alors se poser : quel montant vos mensualités ne devront-elles pas dépasser ? Aurez-vous suffisamment de ressources pour réaliser le crédit immobilier auquel vous prétendez ? Pour obtenir des réponses claires et précises à ces questions bien légitimes, il va d'abord falloir analyser votre situation financière : vos revenus, capacités d'emprunt etc. Cette prise d'information peut se faire auprès de votre conseiller bancaire, de préférence à un courtier. Des simulations seront alors effectuées. Celles-ci tiendront également compte du taux de crédit immobilier respectif, ainsi que des frais inhérents à la transaction et qui ne sont pas à négliger. Vous obtiendrez ainsi des premiers éléments analytiques et chiffrés, qui permettront, ou non, d'entrevoir la viabilité de votre projet.

Ne pas dépasser ses capacités d'emprunt



Les banquiers s'appuient sur une règle communément admise dans la profession, pour déterminer le montant maximal envisageable de vos mensualités. Cette règle stipule qu'il est préférable que votre taux d'endettement (montant des mensualités), ne dépasse pas le tiers de vos revenus et ressources, soit un taux de 33% environ. Cette règle possède une nature informelle et peut tout à fait être modulée. Elle a cependant le double avantage de vous protéger, en ne dépassant pas vos capacités de remboursement, et de fournir des garanties sérieuses à l'organisme prêteur.

S'octroyer une marge pour couvrir les frais de transaction



Évidemment, on ne peut envisager de contracter un crédit immobilier sans fournir un apport personnel. Cet apport sert principalement à absorber les frais liés à la transaction. Les frais de notaires, donc, (droits de mutation, commissions etc.) mais aussi les frais de la banque (frais de dossiers surtout). En ce sens, il est recommandé de s'accorder une marge financière, au niveau de son épargne mobilisable, par exemple, qui pourrait représenter 2 à 3 mois de vos revenus.

Exemple de simulation d'un crédit immobilier



Prenons l'exemple d'un couple avec un enfant, souhaitant acquérir un bien immobilier en province. Leurs revenus cumulés atteignent la somme de 3500 euros/mois. Leur apport représente 30K euros. 
S'ils désirent acheter un bien dans l'immobilier ancien, leurs mensualités ne devront pas excéder les 1155 euros. Le montant de leur budget pour l'acquisition du bien immobilier, atteindra un plafond de 291K euros, en contractant donc un crédit de 261K euros sur une durée de 25 ans.
Si ce même couple préfère devenir propriétaire d'un bien neuf, ils pourront alors (selon la zone géographique) profiter du PTZ (Prêt à Taux Zéro) et espérer une enveloppe plus conséquente : 308K euros, soit un crédit de 278K euros remboursable, là encore, sur 25 ans.

 



Actualités récentes du même type

Les prêts immobiliers longues durée à nouveau possibles !

Les banques revoient leur façon de prêter

Crédit immobilier : prêt à taux zéro 2018

En 2018, le gouvernement diminue les conditions du prêt à taux zéro (PTZ) en apportant des modifications au périmètre géographique et en diminuant son financement. 

Emprunter sur 30 ou 35 ans pour un achat immobilier est de nouveau envisageable

Alors que le prix de l’immobilier ne cesse d’augmenter et que les aides de l’État diminuent, les acquéreurs les plus modestes rencontrent de grandes difficultés financières à investir. De façon à attirer plus particulièrement les primo-accédants, certaines banques viennent d’opter pour une nouvelle offre, allonger la durée de leurs prêts. Vous pouvez donc prétendre obtenir un taux avantageux et emprunter sur une période allant de 30 à 35 ans.