Faites votre simulation en 60 secondes

Quelles sont les solutions en cas de refus d'un crédit immobilier ?

Quelles sont les solutions en cas de refus d'un crédit immobilier ?
Partager sur :
Publiée : 24 Janvier 2018
Mots Clés :

credit immobilier, conseils, refus, dossier

Se voir refuser un prêt nécessaire au financement d’un projet immobilier est une expérience désagréable. Cependant, une fois la déception passée, il est toujours possible de soumettre à nouveau son dossier auprès du même organisme ou bien auprès d’autres structures. Voici quelques pistes à explorer afin d’optimiser vos chances de réussite. 

Bien comprendre l’exigence des banques

Les particuliers capables d’assumer entièrement un financement immobilier sont rares et les banques en sont conscientes. Cependant, en tant qu’intermédiaires financiers, leurs pérennités dépendent aussi de la pertinence de leurs choix. Elles ne peuvent donc pas accéder à toutes les demandes de prêts, surtout si celles-ci se révèlent trop risquées. Or, dans un contexte économique incertain comme actuellement, la tolérance au risque est naturellement moins élevée.

 

Attention aux facteurs rédhibitoires
Il existe un certain nombre de critères qui invalideront presque automatiquement votre demande de prêt :

  • Si vos mensualités représentent plus de 33% de vos revenus mensuels ou ne vous laissent pas de quoi assumer les dépenses irréductibles (loyer, alimentation…).
  • S’il existe une trop grande différence entre le prix de votre loyer actuel et le coût mensuel de votre prêt.
  • Si vous avez des antécédents bancaires défavorables (multiples prêts à la consommation, découverts réguliers, inscription à l’un des fichiers d’incidents de paiement de la Banque de France …).
  • Si votre situation professionnelle ou personnelle est incertaine (Contrat de courte durée, divorce…).

 

Prospecter auprès de différentes structures
Les politiques de prêt sont très variables d’une structure à l’autre et même d’un moment à l’autre, il peut donc être judicieux de se rapprocher d’autres partenaires potentiels.

  • Les banques de dépôts : ces banques généralistes proposent souvent des conditions de prêt intéressantes et plus souples à l’occasion de campagnes commerciales. Il faut cependant être client de la banque pour pouvoir y obtenir un prêt immobilier.
  • Les banques spécialisées : avec une activité centrée exclusivement sur le crédit immobilier, ces banques possèdent une expertise qui leur permet de monter des projets financiers totalement adaptés aux moyens des particuliers qui se tournent vers elles.
  • Les courtiers en prêt immobilier : ces professionnels se chargent, grâce à leur réseau propre et contre le paiement d’une commission, de trouver la meilleure offre de crédit.

 

Retravailler son dossier
C’est sans doute la stratégie la plus payante car plus votre dossier sera attractif, moins vous aurez de difficultés à convaincre de la viabilité de votre projet.
Pour cela, vous pouvez :

  • Assainir votre situation bancaire afin de présenter de meilleures garanties.
  • Revoir votre budget soit en renégociant le prix d’achat du bien immobilier, soit en réduisant l’ampleur des travaux prévus dès l’achat de celui-ci.
  • Diversifier les sources de financement (prêt familial, prime, aides …).


Actualités récentes du même type

Assurer son bien : Un vrai casse-tête

Prendre une assurance habitation après avoir acheté un bien est une chose très commune. Mais il existe des assurances de tous types, plus ou moins haut de gamme. On fait le point.

Les prêts immobiliers longues durée à nouveau possibles !

Les banques revoient leur façon de prêter

Crédit immobilier : prêt à taux zéro 2018

En 2018, le gouvernement diminue les conditions du prêt à taux zéro (PTZ) en apportant des modifications au périmètre géographique et en diminuant son financement.