Faites votre simulation en 60 secondes

Que se passe t’il pour mon crédit immobilier si je perds mon emploi ?

Que se passe t’il pour mon crédit immobilier si je perds mon emploi ?
Partager sur :
Publiée : 18 Décembre 2017
Mots Clés :

assurance, chomage, emploi

Un crédit immobilier engage sur la durée, c'est pourquoi il s'accompagne par la souscription de garanties et d'assurances pour se couvrir en cas de défaillance dans le cas où la personne ne peut plus payer ses échéances de remboursement du prêt, l'assurance chômage en fait partie. Elle permettra de prendre en charge les mensualités en cas de perte d'emploi. 

Les avantages certains de l'assurance chômage
La garantie perte d'emploi, toujours facultative, s'adresse uniquement aux salariés en CDI et justifiant d'une ancienneté comprise entre 6 mois et 1 an minimum. Elle ne fonctionnera que lorsque le salarié aura droit à des allocations chômage, c'est-à-dire qu'elle ne pourra pas fonctionner lors d'une démission. 

Les défaillances de l'assurance chômage
L'assurance chômage ne couvre pas la personne entre 60 et 65 ans. Plusieurs délais, pendant lesquels elle ne s'appliquera pas, doivent être pris en considération. Tout d'abord, un délai de carence de 6 à 12 mois est observé. Un délai de franchise entre 3 et 9 mois s'ajoute ensuite à compter du licenciement ou de l'indemnisation Pôle Emploi. La durée d'indemnisation est limitée à 36 voire 48 mois à la durée totale du prêt immobilier, ce qui est peu. En effet, un tel crédit engage généralement sur 15 voire 25 ans.



Actualités récentes du même type

Les prêts immobiliers longues durée à nouveau possibles !

Les banques revoient leur façon de prêter

Crédit immobilier : prêt à taux zéro 2018

En 2018, le gouvernement diminue les conditions du prêt à taux zéro (PTZ) en apportant des modifications au périmètre géographique et en diminuant son financement. 

Emprunter sur 30 ou 35 ans pour un achat immobilier est de nouveau envisageable

Alors que le prix de l’immobilier ne cesse d’augmenter et que les aides de l’État diminuent, les acquéreurs les plus modestes rencontrent de grandes difficultés financières à investir. De façon à attirer plus particulièrement les primo-accédants, certaines banques viennent d’opter pour une nouvelle offre, allonger la durée de leurs prêts. Vous pouvez donc prétendre obtenir un taux avantageux et emprunter sur une période allant de 30 à 35 ans.