Faites votre simulation en 60 secondes

Vous avez un crédit immobilier ? On va vous faire faire des économies

Vous avez un crédit immobilier ? On va vous faire faire des économies
Partager sur :
Publiée : 27 Novembre 2017
Mots Clés :

conseils, économies, crédit immobilier

La période est toujours favorable à la renégociation d'un prêt immobilier ou à son rachat. C'est le moment d'y réfléchir et de rassembler des informations qui vous permettront d'économiser sur votre taux d'intérêt. Il faut tout d'abord distinguer la différence existante entre ces deux opérations.

1/ Renégocier son taux d'intérêt

C'est avec l'organisme de crédit ou la banque auprès de qui vous avez fait votre emprunt que les conditions de négociation vont pouvoir être discutées. Les taux d'intérêt actuellement sont très faibles, ce qui vous donne déjà un premier argument pour que le vôtre soit revu à la basse, surtout si vous avez emprunté il y a quelques années. Rien n'oblige le prêteur à accepter cette renégociation, néanmoins, il peut tenir à conserver sa clientèle. Sachez que le prêt immobilier est une source intéressante de profit pour les établissements financiers. Préparez votre argumentation en mettant en avant vos points forts : 

- votre stabilité professionnelle et celle votre entreprise,
- votre fidélité bancaire et l'absence d'incident de remboursement, 
- votre taux actuel est plus haut que ceux proposés actuellement,
- si vous êtes jeune, que vous n'avez aucun problème de santé, parlez-en, les banques préfèrent les jeunes emprunteurs. Vous êtes plus âgé, vous êtes de toute façon couvert par une assurance

Si votre discussion débouche sur un accord, vous signerez un nouvel avenant. 

2/ Racheter son contrat de crédit immobilier

Votre établissement de crédit n'a pas accepté de baisser votre taux d'intérêt ? C'est un peu plus compliqué. Vous allez devoir rechercher un autre organisme qui le rachètera en totalité. Il vous proposera certainement un nouveau contrat avec un taux plus intéressant. Lorsqu'on rembourse par anticipation, généralement, des pénalités s'appliquent. Il faut donc bien calculer tous les frais de dossier qui vont découler de cette modification : TEG, capital restant dû, durée du remboursement, frais d'hypothèque... Vérifiez bien que votre nouvelle offre de prêt fait apparaître, sans équivoque, le coût total de votre crédit et que vous y gagnez.

Pour en savoir plus sur l'ordonnance n° 2016-351 du 25 mars 2016 sur les contrats de crédit aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d'habitation, c'est ici



Actualités récentes du même type

Le rachat de soulte, comment ça marche ?

Le rachat de soulte intervient dans deux situations : un divorce par consentement mutuel et une succession. Si, par exemple, un des deux époux, mariés sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, décide de garder le bien immobilier acheté en commun, il devra racheter à l'autre sa part, autrement dit lui verser une soulte. La volonté de l'époux désirant conserver le bien devra figurer dans un document établi devant notaire, l'état liquidatif.

Comment un courtier négocie un taux le plus bas ?

Le rôle du courtier, c'est de représenter un emprunteur auprès d'établissements bancaires, afin de négocier pour lui, les meilleures conditions pour une opération financière donnée. Mais comment ce dernier s'applique-t-il à sa tâche ? Quels sont ses moyens d'action les plus efficaces ?

 

Quel est le rôle du courtier pour une restructuration de dettes ?

Bénéficier d'un interlocuteur unique :

Le rachat de crédit est une opération complexe, elle nécessite de solliciter un spécialiste dans ce type de montage financier afin d’obtenir un conseil personnalisé. Le courtier étant partenaire des banques et organismes de crédits, il obtiendra un taux préférentiel contrairement à un particulier qui traiterait la demande en direct.