Faites votre simulation en 60 secondes

Le questionnaire médical est-il imposé lors d'un rachat de crédit ?

Le questionnaire médical est-il imposé lors d'un rachat de crédit ?
Partager sur :
Publiée : 02 Novembre 2017
Mots Clés :

medecin, santé, contrat

Un rachat de crédit entraîne la signature d'un nouveau contrat

De la même façon que lors d'un nouvel emprunt au sein de la même banque la signature d'un nouveau contrat s'impose, lors d'un rachat de crédit vous devrez aussi établir un nouvel engagement puisque les conditions changeront. Donc, que vous changiez ou non de banque vous devrez à nouveau vous soumettre au questionnaire médical avant de souscrire à une assurance emprunteur.

 

A quoi sert le questionnaire médical ?

 

Il permet dans un premier temps à la compagnie d'assurance d'évaluer les risques qu'elle encourt en fonction de vos antécédents médicaux et de votre état de santé actuel. D'autre part, c'est sur la base des déclarations relatives à votre santé que le montant de vos cotisations sera calculé.

 

Comment remplir le questionnaire médical imposé ?

 

Vous disposez généralement d'un délai de deux semaines pour fournir votre questionnaire à la compagnie d'assurance, vous avez donc largement le temps de vous faire aider par votre médecin traitant. En effet, votre profil a sûrement évolué depuis le premier questionnaire médical que vous avez rempli (arrêt du tabac, grossesse, allergies, opérations à l'hôpital, traitement médicamenteux...) et vos besoins ont donc aussi changé. Il est très important d'être sincère et exhaustif si vous voulez éviter les mauvaises surprises. Une compagnie d'assurance peut vous obliger à passer une visite médicale si elle a des doutes à propos de vos dires. D'autre part, si elle s'aperçoit que vous mentez ou que vous avez omis de lui préciser certaines choses vous risquez de voir votre contrat annulé ou de ne percevoir aucune indemnisation en cas de problème.



Actualités récentes du même type

Le rachat de soulte, comment ça marche ?

Le rachat de soulte intervient dans deux situations : un divorce par consentement mutuel et une succession. Si, par exemple, un des deux époux, mariés sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, décide de garder le bien immobilier acheté en commun, il devra racheter à l'autre sa part, autrement dit lui verser une soulte. La volonté de l'époux désirant conserver le bien devra figurer dans un document établi devant notaire, l'état liquidatif.

Comment un courtier négocie un taux le plus bas ?

Le rôle du courtier, c'est de représenter un emprunteur auprès d'établissements bancaires, afin de négocier pour lui, les meilleures conditions pour une opération financière donnée. Mais comment ce dernier s'applique-t-il à sa tâche ? Quels sont ses moyens d'action les plus efficaces ?

 

Quel est le rôle du courtier pour une restructuration de dettes ?

Bénéficier d'un interlocuteur unique :

Le rachat de crédit est une opération complexe, elle nécessite de solliciter un spécialiste dans ce type de montage financier afin d’obtenir un conseil personnalisé. Le courtier étant partenaire des banques et organismes de crédits, il obtiendra un taux préférentiel contrairement à un particulier qui traiterait la demande en direct.