Domiciliation des revenus et emprunt immobilier.

Domiciliation des revenus et emprunt immobilier.
Partager sur :
Publiée : 10 Juin 2017
Mots Clés :

Dans une très grande majorité des cas, l’acquéreur d’un bien immobilier est dans l’obligation de continuer à recevoir ses salaires, indemnités et autres revenus sur un compte hébergé par la banque prêteuse pendant toute la durée de remboursement. Ce type d’accord permet à la banque de s’assurer de pouvoir prélever ses mensualités.

A partir du 1er janvier 2018, l’obligation d’avoir son compte bancaire dans la banque  où a été souscrit l’emprunt immobilier ne pourra plus excéder 10 ans.

Cette loi a pour objectif de renforcer l’information des bénéficiaire et assurer une concurrence entre les établissements bancaires.

Découvrez plus d’informations dans l’article du Journal Officiel :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=0FF50538989A5D71B5DB56D5AC8FBBAB.tpdila23v_2?cidTexte=JORFTEXT000034849522&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000034849447



Actualités récentes du même type

L’encours de crédit moyen en France

L’encours de crédit représente la somme d’Argent qui a été prêtée mais qui n'a pas encore été remboursée par l’emprunteur.

rachat de crédit, attention aux arnaques !

Selon une enquête de l’association de protection des consommateurs (UFC-Que choisir), les banques ne seraient pas pressées pour les renégociations de crédits, notamment dans le temps d’envoi des documents requis ou dans la réponse finale, qu’elle soit favorable ou défavorable.

LA FRANCE BENEFICIE DES TAUX DE CREDIT IMMOBILIER LES PLUS BAS EN EUROPE

Le taux d’intérêt moyen pour le crédit immobilier en France est parmi les plus bas de l’Union Européenne. Entre 2008 et 2016, la baisse des taux immobiliers a profité à l’ensemble des pays européens et surtout à la France.

Notre pays a  le marché le plus compétitif et concurrentiel, ce qui favorise les taux de crédit les plus bas en Europe. 97% des volumes sont des taux fixes, ce qui est une spécificité. L’immobilier représente 88% de l’endettement privé des ménages européens, les 12 % restant sont ceux des crédits à la consommation.