Les critères pour réussir un investissement locatif

Les critères pour réussir un investissement locatif
Partager sur :
Publiée : 03 Mars 2017
Mots Clés :

Les investissements dans la pierre présentent des risques et des opportunités qu’il faut connaître pour mieux s’engager dans le locatif.         

L’immobilier locatif est un investissement avantageux puisqu’il permet d’acquérir dans l’immédiat un patrimoine important. Avec les taux immobiliers au plus bas, le contexte est plus qu’encourageant pour les placements dans le locatif. Il y a quelques astuces à considérer pour ceux qui empruntent pour acheter un logement avec l’intermédiaire d’un  courtier de crédit afin de le mettre en location.

Beaucoup de professionnels interviennent dans un investissement locatif à savoir les agents immobiliers, les banquiers, les promoteurs, etc. Mais pour réussir l’investissement, il faut bien choisir ses partenaires. Pour avoir les meilleurs conseils, il vaudrait mieux se rapprocher des personnes et des agences spécialisées dans l’immobilier. Il est aussi essentiel de bien connaître l’évolution des loyers et le niveau des taux afin de faire le calcul et décider du prix à proposer.  Même après l’acquisition, il est encore nécessaire de faire appel à un professionnel pour la gestion des tâches.



Actualités récentes du même type

L’encours de crédit moyen en France

L’encours de crédit représente la somme d’Argent qui a été prêtée mais qui n'a pas encore été remboursée par l’emprunteur.

rachat de crédit, attention aux arnaques !

Selon une enquête de l’association de protection des consommateurs (UFC-Que choisir), les banques ne seraient pas pressées pour les renégociations de crédits, notamment dans le temps d’envoi des documents requis ou dans la réponse finale, qu’elle soit favorable ou défavorable.

Domiciliation des revenus et emprunt immobilier.

Dans une très grande majorité des cas, l’acquéreur d’un bien immobilier est dans l’obligation de continuer à recevoir ses salaires, indemnités et autres revenus sur un compte hébergé par la banque prêteuse pendant toute la durée de remboursement. Ce type d’accord permet à la banque de s’assurer de pouvoir prélever ses mensualités.