Les courtiers immobiliers : des incontournables pour toutes transactions immobilières

Les courtiers immobiliers : des incontournables pour toutes transactions immobilières
Partager sur :
Publiée : 03 Mars 2017
Mots Clés :

Pendant cette période des taux bas les transactions immobilières se multiplient, marqués par un phénomène sans précédent : la montée en puissance des courtiers immobiliers.

Lorsqu’on parle de crédit immobilier, on pense directement aux courtiers immobiliers. Selon les dernières statistiques, 1/3 des acheteurs qui prévoient de réaliser un projet immobilier passaient par un courtier. Il s’agit d’une part en constante augmentation qui s’accélère encore grâce aux taux d’intérêt bas. En règle générale, les banques paient 1 % du montant total emprunté et vu que les affaires ne manquent pas, ce coût n’est pas négligeable pour les banques.

Malgré cette situation, les banques trouvent de l’intérêt dans leur collaboration avec les courtiers car ces derniers aident les établissements bancaires à augmenter le volume des transactions. Le courtier pour crédit immobilier possède également la capacité d’orienter certains emprunteurs et de diversifier les clients des banques. Ce professionnel peut facilement convaincre l’emprunteur de prendre d’autres produits auprès de sa banque. Tout cela montre une réelle entraide entre les banques et les courtiers.



Actualités récentes du même type

L’encours de crédit moyen en France

L’encours de crédit représente la somme d’Argent qui a été prêtée mais qui n'a pas encore été remboursée par l’emprunteur.

rachat de crédit, attention aux arnaques !

Selon une enquête de l’association de protection des consommateurs (UFC-Que choisir), les banques ne seraient pas pressées pour les renégociations de crédits, notamment dans le temps d’envoi des documents requis ou dans la réponse finale, qu’elle soit favorable ou défavorable.

Domiciliation des revenus et emprunt immobilier.

Dans une très grande majorité des cas, l’acquéreur d’un bien immobilier est dans l’obligation de continuer à recevoir ses salaires, indemnités et autres revenus sur un compte hébergé par la banque prêteuse pendant toute la durée de remboursement. Ce type d’accord permet à la banque de s’assurer de pouvoir prélever ses mensualités.