Le marché de l’immobilier de luxe confirme sa reprise

Le marché de l’immobilier de luxe confirme sa reprise
Partager sur :
Publiée : 02 Mars 2017
Mots Clés :

Après plusieurs années très difficiles, le marché de l’immobilier de prestige devrait poursuivre sa reprise dans un environnement fortement marqué par des taux immobiliers très bas ainsi que les prix en baisse.

La baisse des prix a permis de stimuler les ventes et les demandes pour les biens de prestige restent importantes selon les constatations du courtier en crédit immobilier. La baisse des taux d’intérêt immobilier a attiré une nouvelle clientèle et les investisseurs qui souhaitent placer leur argent. Le but de cet investissement est de récupérer dans une période proche les fonds qu’ils n’ont pas eus sur les marchés afin de réaliser des plus-values dans quelques années.

Les professionnels dans le secteur sont très confiants quant aux perspectives d’avenir de l’immobilier haut de gamme malgré la baisse des prix et l’attentisme de certains clients face aux élections présidentielles. D’un autre côté, les étrangers qui souhaitent investir en France sont très sensibles à cet événement puisqu’en cas de victoire de la droite, l’impôt sur la fortune pourrait être supprimé.



Actualités récentes du même type

L’encours de crédit moyen en France

L’encours de crédit représente la somme d’Argent qui a été prêtée mais qui n'a pas encore été remboursée par l’emprunteur.

rachat de crédit, attention aux arnaques !

Selon une enquête de l’association de protection des consommateurs (UFC-Que choisir), les banques ne seraient pas pressées pour les renégociations de crédits, notamment dans le temps d’envoi des documents requis ou dans la réponse finale, qu’elle soit favorable ou défavorable.

Domiciliation des revenus et emprunt immobilier.

Dans une très grande majorité des cas, l’acquéreur d’un bien immobilier est dans l’obligation de continuer à recevoir ses salaires, indemnités et autres revenus sur un compte hébergé par la banque prêteuse pendant toute la durée de remboursement. Ce type d’accord permet à la banque de s’assurer de pouvoir prélever ses mensualités.