La renégociation des crédits immobiliers et la déductibilité des intérêts

La renégociation des crédits immobiliers et la déductibilité des intérêts
Partager sur :
Publiée : 02 Mars 2017
Mots Clés :

 Les emprunteurs qui sont sur le point de renégocier leurs crédits se demandent tous s’ils peuvent continuer à bénéficier du crédit d’impôt pour les intérêts d’emprunt.

D’après les courtiers immobiliers, les taux immobiliers n’ont jamais été aussi attractifs, par conséquent les emprunteurs en profitent pour renégocier le taux et la durée du crédit. Il faut noter que lors d’une renégociation un nouveau prêt se substitue à l’ancien pour générer de nouveaux intérêts. Ainsi, l’emprunteur peut continuer à déduire les intérêts  de ses revenus imposables, mais à condition que l’emprunt de substitution ait le même objectif et qu’il soit en continuité avec le précédent.

En plus, le nouveau crédit doit uniquement être utilisé pour assurer le remboursement de l’ancien. Tous les contribuables ont l’obligation de mentionner dans la déclaration de revenus fonciers à quel emprunt se substitue le nouveau. Selon les rappels de l’administration fiscale, le montant des nouveaux intérêts qui sont retenus pour le calcul du crédit d’impôt doit obligatoirement être inférieur à ceux qui figurent sur l’échéancier de l’emprunt initial.



Actualités récentes du même type

L’encours de crédit moyen en France

L’encours de crédit représente la somme d’Argent qui a été prêtée mais qui n'a pas encore été remboursée par l’emprunteur.

rachat de crédit, attention aux arnaques !

Selon une enquête de l’association de protection des consommateurs (UFC-Que choisir), les banques ne seraient pas pressées pour les renégociations de crédits, notamment dans le temps d’envoi des documents requis ou dans la réponse finale, qu’elle soit favorable ou défavorable.

Domiciliation des revenus et emprunt immobilier.

Dans une très grande majorité des cas, l’acquéreur d’un bien immobilier est dans l’obligation de continuer à recevoir ses salaires, indemnités et autres revenus sur un compte hébergé par la banque prêteuse pendant toute la durée de remboursement. Ce type d’accord permet à la banque de s’assurer de pouvoir prélever ses mensualités.