L’impact des élections sur les ventes immobilières

L’impact des élections sur les ventes immobilières

Le repli du volume des transactions constaté est pourtant compensé par les accroissements des ventes de 4,6 % l’année précédente l’élection et 2,3 % l’année suivante. Habituellement, la décision des acheteurs se prend en fonction des programmes des candidats en matière d’incitation à savoir le prêt à taux zéro, la loi Pinel, etc. Les ventes pourraient aussi s’accélérer grâce à la révision de la taxation des plus-values.

Cependant, les échéances électorales ne semblent pas affecter pour autant l’immobilier de bureaux en Ile-de-France. Même avec la volatilité de l’activité de l’État pendant les périodes électorales, l’activité dans le secteur de l’immobilier est surtout déterminée par le prix, l’offre et la capacité du marché à satisfaire la demande en matière de logement. Quoi qu’il en soit, la France continue à attirer beaucoup d’investisseurs étrangers selon les remarques du courtier de crédit immobilier.