L’année 2017 continuera-t-elle d’être aussi intéressante pour les vendeurs ?

L’année 2017 continuera-t-elle d’être aussi intéressante pour les vendeurs ?

Le nombre de transactions immobilières était à un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 10 ans. Les taux d’intérêt faibles ont dopés la vente. Le taux moyen sur 20 ans entre le mois de janvier et décembre 2016 a perdu un point, en passant de 2,5 % à 1,5 %. Cela signifie tout simplement que les crédits accordés vers le début de l’année ont été renégociés la même année : du jamais vu dans l’immobilier. Les emprunteurs ont pu acquérir des logements plus grands grâce à la hausse du pouvoir d’achat, affirme le courtier en crédit.

En revanche, les professionnels reconnaissent qu’il est encore difficile d’anticiper la situation en 2017 à cause de la remontée des taux et l’élection présidentielle. En tout cas, la majorité d’entre eux aborde l’année 2017 avec optimisme. Il reste donc deux inconnus à surveiller de très près, à savoir les taux de crédit et le prix des logements.