Comment fonctionne réellement le transfert de prêt immobilier ?

Comment fonctionne réellement le transfert de prêt immobilier ?
Partager sur :
Publiée : 28 Février 2017
Mots Clés :

Dorénavant, il est possible de faire basculer le prêt immobilier qui n’est pas encore soldé sur un nouvel achat.

Le principe est simple, il s’agit de transférer un prêt en cours sur un nouvel achat. Ce transfert est souvent réalisé lorsqu’on souhaite vendre son logement pour acheter un autre avant que l’emprunt soit soldé. En général, ce transfert fait l’objet d’une clause dans le contrat de prêt qu’il faudrait négocier avant de signer. Mais dans tous les cas, ce recours doit être réalisé avec l’accord de l’organisme prêteur. Pendant le transfert, le crédit en cours bascule automatiquement sur la nouvelle acquisition pour éviter de payer de nombreux frais. Le taux d’intérêt du crédit reste identique à la première opération. Selon les remarques du courtier en crédit, ce n’est pas toujours avantageux quand les taux atteignent des niveaux très bas comme en ce moment.

L’assurance emprunteur se poursuit aussi selon les mêmes modalités. Cependant, il est recommandé d’informer l’assurance de l’opération en cas d’une assurance déléguée pour éviter les complications et les désaccords.



Actualités récentes du même type

L’encours de crédit moyen en France

L’encours de crédit représente la somme d’Argent qui a été prêtée mais qui n'a pas encore été remboursée par l’emprunteur.

rachat de crédit, attention aux arnaques !

Selon une enquête de l’association de protection des consommateurs (UFC-Que choisir), les banques ne seraient pas pressées pour les renégociations de crédits, notamment dans le temps d’envoi des documents requis ou dans la réponse finale, qu’elle soit favorable ou défavorable.

Domiciliation des revenus et emprunt immobilier.

Dans une très grande majorité des cas, l’acquéreur d’un bien immobilier est dans l’obligation de continuer à recevoir ses salaires, indemnités et autres revenus sur un compte hébergé par la banque prêteuse pendant toute la durée de remboursement. Ce type d’accord permet à la banque de s’assurer de pouvoir prélever ses mensualités.