Faites votre simulation en 60 secondes

L’impact des élections sur les ventes immobilières

L’impact des élections sur les ventes immobilières
Partager sur :
Publiée : 01 Mars 2017
Mots Clés :

Les analyses réalisées sur les sept dernières années montrent une baisse de volume des transactions immobilières pendant l’année de l’élection.

Le repli du volume des transactions constaté est pourtant compensé par les accroissements des ventes de 4,6 % l’année précédente l’élection et 2,3 % l’année suivante. Habituellement, la décision des acheteurs se prend en fonction des programmes des candidats en matière d’incitation à savoir le prêt à taux zéro, la loi Pinel, etc. Les ventes pourraient aussi s’accélérer grâce à la révision de la taxation des plus-values.

Cependant, les échéances électorales ne semblent pas affecter pour autant l’immobilier de bureaux en Ile-de-France. Même avec la volatilité de l’activité de l’État pendant les périodes électorales, l’activité dans le secteur de l’immobilier est surtout déterminée par le prix, l’offre et la capacité du marché à satisfaire la demande en matière de logement. Quoi qu’il en soit, la France continue à attirer beaucoup d’investisseurs étrangers selon les remarques du courtier de crédit immobilier.



Actualités récentes du même type

Nous vous expliquons tout sur la question que se pose chaque acquéreur : combien puis-je emprunter ?

La majeure partie des achats immobiliers est aujourd'hui financée grâce à un emprunt, et ainsi la capacité d'emprunt devient un paramètre essentiel pour toute personne projetant un achat immobilier. Comment cette capacité d'emprunt est-elle calculée ?

On a souvent tendance à ne considérer que le coût du prêt immobilier lors de l'achat d'un bien. C'est une grave erreur !

Durée de remboursement, taux d'intérêt, montant des mensualités et bien sûr charges de copropriétés sont autant de critères à prendre en compte. Mais il en est un qui est souvent oublié et qui pourtant peut faire une énorme différence et alourdir votre budget : la fiscalité.

Après 50 ans, soyez vigilant à l’assurance du prêt immobilier

L’achat d’un bien immobilier nécessite, la plupart du temps, un emprunt auprès d’une banque.